Panel communications 16 – Communication interculturelle pour une intégration réussie
Panel communications 16 – Intercultural Communication for a Successful Integration

Travail social et médiation familiale auprès des couples en contexte d'hétérogénéité culturelle en France et au Québec

Evelyne Choumtcheut (EHESS Paris, U. Laval)

Avec l’évolution de la société et les changements du tissu social, le Québec étant passé de l’homogénéité des valeurs au métissage et à la pluralité, la nécessité s’impose de tracer des nouvelles perspectives d’actions. Cette indigence de repenser la pratique et de réajuster les modes d’intervention est soulignée par plusieurs chercheurs universitaires (Laaroussi, 2013 ; Cohen-Emrique, 2013 ; Beday-Hauser & Bolzman, 2004). Particulièrement, face aux couples mixtes devenus la scène de confrontation des cultures, le travail social et la médiation familiale s’inscrivent dans l’entre-deux des cultures et des traditions, à la croisée desquelles on tente sans cesse de relever le défi de la modernité. Le multiculturalisme remet en question la profession de travail social. Entre ceux qui pensent qu’il n’y a pas d’approche spécifique à la situation d’interculturalité et ceux qui soutiennent la nécessité de tenir compte des obstacles du choc culturel, la profession est obligée de trouver de nouvelles voies, afin d’assumer efficacement sa mission, Legault (2006). Il en va de même de la médiation familiale, ainsi que le souligne Lisa Parkinson (2014). Afin de contribuer à la réflexion dans ce champ spécifique, cette communication propose d'analyser les mécanismes des interactions existantes entre, immigration, identités et altérités, en tentant de cerner les nouveaux enjeux de la profession.

Cette communication s’articulera sur trois points : le premier, "le travail social entre cultures, traditions et modernités". Puis, les défis épistémologiques et méthodologiques. Et, enfin, l'analyse critique.

Projet immigration Petite Enfance Capitale Nationale (IEPCN) Nebila Jean-Claude Bationo (Laval)

Le projet Immigration Petite Enfance Capitale Nationale (IPECN) est né d’une collaboration entre acteurs du monde de l’enfance, de l’immigration et des chercheurs avec pour objectif de comprendre le vécu migratoire des familles immigrantes ayant de jeunes enfants dans la Capitale-Nationale et de soutenir l’actualisation de la compétence interculturelle des acteurs impliqués auprès de ces familles. Il faut signaler en effet que, dans la Région de la Capitale Nationale, la préoccupation pour l’accueil et l’intégration des immigrants est relativement récente en dépit de la présence de longue date du phénomène migratoire et que les mécanismes et les outils d’intervention auprès de ces catégories ne sont pas encore très développés.

Notre communication portera sur les résultats de la première phase du projet déroulée autour de trois activités de recherche. Il s’agit de la recension des écrits sur les pratiques porteuses en matière d’intervention interculturelle, des groupes de discussion réalisés auprès de familles et du sondage adressé aux acteurs intervenant auprès de ces familles. Nous présenterons les besoins et les difficultés rencontrées non seulement par les familles immigrantes avec leurs jeunes enfants, mais aussi par les intervenants. Nous ferons également état de quelques pratiques porteuses qui ont fait l’objet de l’élaboration d’un cadre de référence en matière d’intervention interculturelle.

Notre participation à ce colloque permettra de faire connaître notre projet auprès de la communauté scientifique spécialisée sur les questions liées à l’immigration et à la petite enfance et contribuer au débat sur le sujet à travers le partage des expériences.

La Gouvernance de Migration : Meilleures pratiques de l’intégration pour l’avenir de l’éducation en Égypte et au Canada Mei Gamaleldin (UQÀM)

Le but de cette recherche est d’identifier les meilleures pratiques de la gouvernance de Migration en Égypte et au Canada.

La première phase du projet montre les différents enjeux du phénomène de migration qui prend la priorité dans nos jours à cause de situation mondiale qui conduit à ces grands flux des arrivants ou à tous ces pertes dans la mer.

La deuxième phase pose des plans gouverneaux, et des organisations mondiales pour s`affronter la crise urgente chaque un de sa part et Le modèle égyptien et Canadien et ses stratégies de l’intervention pour offrir les services sociaux dans le demain de l’éducation, les défis, les rôles et les besoins nécessaires sur terrain (la diversité. Les activités de l’intégration, l’aménagement des curriculums, techniques d’enseignement, services d’accompagnement).

La troisième phase consiste en plusieurs visites à un Camp à Montréal - Canada où nous utilisons plusieurs évaluations qualitatives pour identifier les meilleures pratiques en comparaissant entre la situation Égyptienne et Canadienne dans ce demain ci.

Social work and family mediation with couples in a context of cultural heterogeneity in France and Quebec

Evelyne Choumtcheut (EHESS Paris, U. Laval)

With the evolution of society and the changes in social fabric, Quebec has moved from the homogeneity of values to miscegenation and diversity, hence there is a need to outline new prospects for action. This indigence to rethink the practices and to readjust the modes of intervention is highlighted by several university researchers (Laaroussi 2013, Cohen-Emrique 2013, Beday-Hauser & Bolzman 2004). More specifically, when it comes to mixed couples who are faced with cultural confrontations, social work and family mediation are part of the intercultural and traditional world, at the intersection of which we are constantly trying to face the challenge of modernity. Multiculturalism challenges the social work profession. Between those who think that there is no specific approach to the intercultural situation and those who support the need to take into account the obstacles of culture shocks, the profession needs to find new ways, in order to effectively fulfill its mission, Legault (2006). The same goes for family mediation, as it is pointed out by Lisa Parkinson (2014). In order to contribute to the reflection in this specific field, this communication proposes to analyze the mechanisms of the existing interactions between immigration, identities and otherness, by trying to define the new stakes of the profession.

This communication will be based on three points: the first, "the social work between cultures, traditions and modernity". Then, the epistemological and methodological challenges. And, finally, the critical analysis.

National Capital Early Childhood Immigration Project (IEPCN)

Nebila Jean-Claude Bationo (Laval)

The National Capital Early Childhood Immigration Project (IEPCN) was born from a collaboration between stakeholders from the world of childhood, immigration and researchers with the aim of understanding the migration experience of immigrant families with young children in the Capitale-Nationale and to support the updating of the intercultural competence of the stakeholders involved with these families. It should be noted that, in the Capitale-Nationale Region, the concern for the reception and integration of immigrants is relatively new despite the long-standing presence of the migratory phenomenon and that the mechanisms and tools of intervention in these categories are not very developed yet.

Our presentation will focus on the results of the first phase of the project, which revolves around three research activities. It is a review of writings on promising practices in intercultural intervention, focus groups with families and the survey of stakeholders involved with these families. We will present the needs and difficulties encountered not only by immigrant families with their young children, but also by stakeholders. We will also report some promising practices that led to the development of a reference framework for intercultural intervention.

Our participation in this conference will make our project known to the scientific community that specializes on issues related to immigration and early childhood and to contribute to the debate on the subject through the sharing of our experiences.

Migration Governance: Best practices of integration in the education of tomorrow in Egypt and Canada

Mei Gamaleldin (UQAM)

The purpose of this research is to identify the best governance practices in Egypt and Canada.

 

The first phase of the project shows the different issues of the phenomenon of migration which lead to these large inflows and outflows of immigrants in the context of the contemporary world.

 

The second phase describes the plans of governments and global organizations to address this urgent crisis and the Egyptian and Canadian models and their intervention strategies in the area of parent help services and child education: challenges, roles and needs on the ground (diversity, integration activities, curriculum development, teaching techniques, support services).

 

The third phase relates to several visits to a reception center in Montreal where we use several qualitative assessments to identify the best practices by comparing the Egyptian and Canadian situation.

Saint Mary's University, 923 Robie Street

Halifax, NS B3H 3C3 

Email: icst@smu.ca
Tel: 902-420-5810

Fax: 123-456-7890

  • White Facebook Icon

© 2018 by ICST Conference

Photos: Communications Nova Scotia, Immigration Francophone, Pier 21, Sobey School of Business