Panel communications 7 – Politiques d’accueil, d’inclusion et de rétention des étudiants en milieu universitaire
Panel communications 7 – Policies for the Reception, Inclusion and Retention of University Students

Leadership de diversité en milieu universitaire nord-américain : Analyse des politiques et des pratiques de quelques grandes universités

Abdoulaye Anne (U. Laval)

Le contexte universitaire nord-américain des dernières années est marqué, entre autres, par une accélération de la mobilité en son sein. Le phénomène, notamment dû à la concurrence mondiale qui pousse les universités à recruter les meilleurs étudiants et enseignants là où ils se trouvent, a conduit à une accélération de la diversification du corps professoral universitaire, rendant nécessaire et urgent, de développer des politiques d’accompagnement de ces nouveaux arrivants. Parallèlement à cette situation, on a pu noter le développement de préoccupations en matière d’égalité débouchant sur des politiques visant une meilleure représentation et une meilleure inclusion de groupes minoritaires des milieux universitaires. De nombreuses initiatives, notamment au niveau des universités et des collèges aux États-Unis, ont permis l’élaboration d’une multitude de programmes organisationnels visant à outiller adéquatement ces institutions, au regard de cette problématique : on peut notamment citer des initiatives d’information, d’orientation ou de socialisation ainsi que divers types de mentorat institutionnalisés. Des mesures spécifiques de prise en charge de la diversité du corps professoral ont ainsi été élaborées dans ces universités nord-américaines. On parle alors, par exemple, de politiques de gestion des nouveaux universitaires internationaux (New International Academics [NIAs]), destinées à les aider à relever les défis liés à leur adaptation et aux difficultés rencontrées dans leur processus d’intégration à leur nouvel environnement socioculturel et professionnel.

Notre communication vient exposer et discuter les résultats d’une recension des écrits réalisée sur ces mesures facilitant l’intégration professionnelle des professeurs d’université ayant immigré en Amérique du Nord, dans une analyse de réflexions, de politiques et pratiques mises en œuvre et de témoignages colligés.

Dynamiques identitaires, politiques éducatives, pratiques et représentations des enseignants des universités interculturelles au Mexique

Olivier Meunier (Université d’Artois – Laboratoire RECIFES)

Cette conférence repose sur une recherche effectuée au Mexique entre 2014 et 2018 sur les universités « interculturelles » mises en place par le gouvernement comme réponse aux revendications indigènes, notamment suite au soulèvement zapatiste de 1994.

Notre méthodologie relève de la socio-anthropologie de l’éducation : observations des cours, entretiens avec l’ensemble des enseignants et près d’un dixième des étudiants.

Après avoir présenté le contexte historique de l’avènement de ces universités, nous allons nous focaliser sur deux d’entre elles (l’IUMQROO dans le Quintana Roo et l’UNICH dans le Chiapas). Nous analyserons les parcours des enseignants qui y interviennent, puis les pédagogies et/ou les postures interculturelles qu’ils ont progressivement mis en place dans leurs cours. Enfin, nous nous intéresserons aux écarts entre pratiques et représentations des enseignants tout en les comparant au projet « interculturel » tel qu’il a été défini par l’Etat mexicain à travers la Direction générale de l’enseignement interculturel bilingue (DGEIB).

Pratiques pédagogiques pour favoriser la réussite académique et l'inclusion des étudiants internationaux

Dany Héon (UQAR)

Clency Rennie (U. Laval)

La mobilité internationale pour les études ne cesse de se développer à travers le monde et c’était plus 4,2 millions d’étudiants, en 2013 (Le Bras, 2017), qui poursuivaient leur cursus dans un pays différents de celui qui les a vu naitre. Les étudiants internationaux sont en effet considérés comme une immigration souhaitable (Belkhodja, 2012, Le Bras, 2017). Le Québec, à l’instar des autres provinces canadiennes, déploie depuis de nombreuses années une politique d’attraction et de rétention des étudiants internationaux, dans une perspective de régionalisation de l’immigration. Bien que chacun des acteurs institutionnels, régionaux, gouvernementaux ainsi que les étudiants, bénéficient de cette dynamique d’internationalisation des études, plusieurs questions restent en suspens. Différentes études mettent en lumières des enjeux de réussite académique et d’inclusion sociale à court et moyen terme des étudiants internationaux hors des grands centres au Québec (Pilote et Benabdeljalil, 2007 ; Gagnon, 2016 ; Gyurakovic, 2014 ; Belkhodja, 2012). Depuis 2015 est mené un projet pilote de réflexion et de renouvellement des pratiques d’accueil et d’accompagnement pour l’inclusion psychosociale et la réussite académique des étudiants internationaux à l’UQAR. Cette communication a pour but de partager les fruits d’une recherche-action menée dans le cadre de ce projet, visant à identifier et mettre en places des pratiques pédagogiques favorisant le développement de compétences culturelles chez les étudiants nouvellement arrivés.

Diversity Leadership in North American Universities: An Analysis of the Policies and Practices of Some Major Universities

Abdoulaye Anne (U. Laval)

The North American academic context of recent years is marked, among other things, by an acceleration of mobility within it. This phenomenon, particularly due to the fact that global competition pushes universities to recruit the best students and teachers wherever they are, has led to an accelerated diversification of university faculty, making it necessary and urgent to develop supporting policies for these newcomers. At the same time, there have been growing concerns about equality leading to policies for better representation and inclusion of minority groups in academia. Numerous initiatives, particularly at the university and college level in the United States, have made it possible to develop multiple organizational programs designed to adequately equip these institutions. With regard to this issue, we can mention information, orientation or socialization initiatives as well as various types of institutionalized mentoring. Specific measures to support faculty diversity have been developed at these North American universities. For example, we speak of management policies for New International Academics (NIAs) to help them meet the challenges of their adaptation and the difficulties encountered in the integration process into their new sociocultural and professional environment.

Our paper presents and discusses the results of a literature review on these measures facilitating the professional integration of university professors who immigrated to North America, in an analysis of reflections, policies and practices implemented and collected testimonials.

Identity dynamics, education policies, practices and representations of the teachers of the intercultural universities in Mexico.

Olivier Meunier (Université d’Artois – Laboratoire RECIFES)

This presentation stems from research undertaken in Mexico between 2014 and 2018 on the ‘intercultural’ universities established by the government in response to demands made by the aboriginal communities, mainly after the Zapista uprising of 1994. Our methodology is based in the socio anthropology of education: classroom observations, interviews with the entire teaching staff and close to one tenth of the students.
After reviewing the historical context of the creation of these universities, we will highlight two of these institutions: the UMQROO in the Quintana Roo area and the UNICH situated in the Chiapas region. Will will analyse the pathways taken by the teachers, then pedagogies and/or the intercultural positions they progressively put forth in their courses. Finally, we will posit about the gaps between practices and representations of these teachers while also comparing them to the ‘intercultural’ project as it was defined by the Mexican state via the DGEIB (National Directorate of Intercultural Bilingual Education).

Pedagogical practices to improve academic success and inclusion of international students

Dany Héon (UQAR)

Clency Rennie (U. Laval)

Global mobility for education purposes continues to grow across the world and in 2013, more than 4.2 million students (Le Bras, 2017) pursued their curricula in countries other than their homeland. International students are viewed as a desired immigration cohort (Belkhodja, 2012, Le Bras, 2017). Quebec, like the other Canadian provinces, for many years now has rolled out policies of attraction and retention of international students, with the perspective focusing on the regionalization of immigration. Though each of the institutional, regional, and governmental stakeholders as well as the students benefit from this internalization of education, many questions remained unanswered. Different studies highlight the issues pertaining to the academic achievement as well as the social inclusion of international students, in the short and medium-term, outside of the larger urban centres in Quebec (Pilote et Benabdeljalil, 2007; Gagnon, 2016; Gyurakovic, 2014; Belkhodja, 2012). Since 2015, we have undertaken a pilot project that undertakes a reflection on and the renewal of welcoming and support strategies focused on the psychosocial inclusion and the academic achievement of international students at the UQAR. This communication’s goal is to share the findings of the action-
research initiatives undertaken as part of the overall project, trying to identity and also put into place pedagogical practices that support the development of cultural competencies among newly arrived students.

Saint Mary's University, 923 Robie Street

Halifax, NS B3H 3C3 

Email: icst@smu.ca
Tel: 902-420-5810

Fax: 123-456-7890

  • White Facebook Icon

© 2018 by ICST Conference

Photos: Communications Nova Scotia, Immigration Francophone, Pier 21, Sobey School of Business