Panel communications 8 – Intercultural Competence in the Classroom
Panel communications 8 – Compétence interculturelle dans la salle de classe

Intercultural Language Curriculum: Teaching and Learning through an Intercultural Lens

Constanza Rojas-Primus (Kwantlen U.)

Interaction between people from diverse linguistic and cultural backgrounds has never been greater. Advances in technology, and intensified processes of social, cultural, and economic globalization are rapidly increasing physical and virtual human mobility worldwide. As a result, today’s Canadian university classrooms are diverse communities that hold the potential to build bridges across many dimensions of difference. In fact, numerous Canadian universities have adopted some form of internationalization vision in their mission statements calling for their educational programs to provide graduates with a 21st century education that includes intercultural learning, the process by which a person develops targeted knowledge, skills, and attitudes that lead to visible behaviours of communication that are both appropriate and effective in contexts of intercultural interactions. This communication will focus on my inquiry-based research whose purpose has been informing and testing the transformation of my Spanish language classroom at my university into one that a) promotes the development of intercultural skills and global competences for cross-cultural understanding, b) fosters inclusion of diversity in the classroom, and c) measures intercultural growth.

The Value of Literature in the Second Language Teaching Classroom: Towards an Intercultural Social Integration Process Cecilia Natoli (U.La Plata, Argentina)

In a context of social integration process and of rising immigration, the role of language is decisive to be able to interact in intercultural encounters and to succeed with communication. Nowadays, societies are multicultural and multilingual, and each individual is pluricultural and plurilingual since his/her identity is, simultaneously, one and plural (“social identities”) (Byram 2000, Coste et al. 2009). Consequently, social cohesion can be achieved through an intercultural education, which consists in developing the capacity of analysing the other culture and using this experience in order to think about the other, to develop a better knowledge of oneself and to interpret and explain different perspectives by way of the intercultural dialogue and the respect and tolerance towards the other cultures; but not necessarily to identify oneself with the other cultural group or adopt their cultural practices (Byram 2009). When we teach a language, we are not only teaching grammar, vocabulary and phonology, but also culture, and this implies language in a context of use. Language, as a constituent element of a culture, cannot be dissociated from it since language expresses the cultural reality of a social group (Kramsch 1998). In this regard, culture is expressed through language and language gestates different products, among which we find literature. This communication will illustrate how literary texts, as authentic teaching materials, can be exploited by means of the task-based language teaching approach (Nunan 2010), in order to allow a significant learning process and the development of the intercultural communicative competence (ICC) (Byram, 1997).

Les perceptions d’apprenants immigrants adultes quant à la valeur (intérêt et utilité) d’activités interculturelles pour leur apprentissage du français et leur intégration à la société d’accueil

Maude Fauteux (UQÀM)

Dans un contexte de globalisation et de sociétés pluriculturelles, un domaine de recherche en didactique des langues a vu le jour : l’intégration de la compétence de communication interculturelle (CCI) en enseignement/apprentissage des langues (Byram, 1997; Lazar et al. 2007; Lussier, 1997, 2005). Bien que le Cadre européen commun de référence pour les langues (Conseil de l’Europe, 2001) et le Programme-cadre de français pour les personnes immigrantes adultes au Québec (MICC et MELS, 2011) recommandent le développement de la CCI, celle-ci est difficilement intégrée en enseignement des langues (Olivencia, 2008; Zarate et al. 2003). Un enseignement traditionnel de la Culture (faits culturels, évènements marquants, etc.) prédomine sur l’enseignement de la culture (modes de vie, valeurs, etc.) (East, 2012; Olivencia, 2008; Sercu, 2002). Pour remédier à cette situation, divers auteurs et praticiens européens ont développé des activités interculturelles. À notre connaissance, il existe peu d’activités interculturelles développées pour le programme de francisation offert aux nouveaux arrivants du Québec. La présente étude a pour objectif de décrire les perceptions d’apprenants immigrants adultes quant à la valeur (intérêt et utilité) d’activités interculturelles pour leur apprentissage du français et leur intégration à la société d’accueil.

Les curriculums de langue interculturels : Enseigner et apprendre à travers une perspective interculturelle

Constanza Rojas-Primus (Kwantlen U.)

Les interactions entre les individus de divers horizons culturels et linguistiques n’ont jamais été aussi importantes. Les avancées technologiques et les processus intensifiés de la mondialisation sociale, culturelle, et économique augmentent rapidement la mobilité humaine physique et virtuelle autour du globe. Ainsi, les salles de classe des universités canadiennes sont aujourd’hui des communautés diversifiées qui offrent le potentiel de construire des passerelles entre des dimensions variées de la différence. En fait, de nombreuses universités canadiennes ont adopté une forme ou une autre d’internationalisation dans leur déclaration de vision et de mission demandant de leurs programmes éducatifs qu’ils apportent à leurs étudiants une éducation du 21e siècle qui intègre l’apprentissage interculturel grâce auquel une personne développe des savoirs ciblés, des savoir-faire et des attitudes qui la prépareront à adopter des comportements de communication appropriés et efficaces dans des contextes d’interaction interculturelle.

Dans cette présentation, je vais me concentrer sur une enquête participative que j’ai menée et qui a informé et mis à l’épreuve la transformation de ma classe d’espagnol en un espace où sont encouragés premièrement le développement des savoir-faire interculturels et des compétences globales de la compréhension interculturelle, deuxièmement l’inclusion de la diversité et troisièmement qui permet de mesurer le développement interculturel.

La valeur de la littérature dans la classe d’apprentissage d’une langue seconde: Pour un processus interculturel d’intégration sociale

Cecilia Natoli (U.La Plata, Argentina)

Dans le contexte du processus d’intégration sociale et d’une immigration croissante, la langue joue un rôle essentiel pour le succès et l’efficacité de la communication dans les interactions sociales et dans les rencontres interculturelles. De nos jours, les sociétés sont multiculturelles et multilingues et chaque individu est lui-même pluriculturel et plurilingue dans la mesure où son identité est simultanément une et plurielle (« les identités sociales ») (Byram 2000, Coste et al. 2009). Il s’ensuit que la cohésion sociale peut être réalisée grâce à l’éducation interculturelle qui consiste à développer la capacité d’analyser d’autres cultures et à utiliser cette expérience pour réfléchir à la culture de l’autre, développer une meilleure connaissance de soi-même et interpréter et expliquer différentes perspectives par le dialogue, le respect et la tolérance envers d’autres cultures sans toutefois s’identifier à d’autres groupes culturels ni adopter leurs pratiques culturelles (Byram, 2009). Lorsque nous enseignons une langue, nous n’enseignons pas seulement la grammaire, le vocabulaire, ou la phonologie mais également la culture ce qui implique l’apprentissage de la langue en contexte. En tant qu’élément constitutif de la culture, la langue ne peut pas en être dissociée. Elle exprime la réalité culturelle d’un groupe social (Kramsch, 1998). Ainsi, la culture est véhiculée à travers la langue sous différentes formes parmi lesquelles la littérature. Dans cette présentation, je montrerai comment les textes littéraires peuvent être exploités à travers une approche actionnelle de l’enseignement des langues (Nunan, 2010) pour générer un processus d’apprentissage significatif ainsi que le développement de la compétence communicative interculturelle (ICC) (Byram, 1997)

The perceptions of adult immigrant learners about the value (interest and utility) of intercultural activities for their learning of French and their integration into the host society.

Maude Fauteux (UQAM)

In a context of globalization and multicultural societies, a field of research in language teaching has emerged: the integration of intercultural communication competence (ICC) in language teaching / learning (Byram, 1997, Lazar et al. 2007, Lussier, 1997, 2005). Although the Common European Framework of Reference for Languages (Council of Europe, 2001) and the French Framework Program for Adult Immigrants in Quebec (MICC and MELS, 2011) recommend the development of the ICC, it is difficult to integrate this into language teaching (Olivencia, 2008, Zarate et al., 2003). A traditional teaching of culture (cultural facts, milestones, etc.) predominates over the teaching of culture (lifestyles, values, etc.) (East, 2012, Olivencia, 2008, Sercu, 2002). To remedy this situation, various European authors and practitioners have developed intercultural activities. To our knowledge, there are a few intercultural activities developed for the francization program offered to newcomers in Quebec. The purpose of this study is to describe the perspectives of adult immigrant learners as to the value (interest and usefulness) of intercultural activities for their learning of French and their integration into the host society.

Saint Mary's University, 923 Robie Street

Halifax, NS B3H 3C3 

Email: icst@smu.ca
Tel: 902-420-5810

Fax: 123-456-7890

  • White Facebook Icon

© 2018 by ICST Conference

Photos: Communications Nova Scotia, Immigration Francophone, Pier 21, Sobey School of Business