Séance d'affiche 2 / Poster Session 2

Good goals and deep gaps: Migrant education in Finland

Minna Suni (Jyväskylä U.)

This poster presents key features of migrant education in Finland and provides examples of the recent research and development work focusing on migrants’ language and literacy skills and their access to work life.

Finland is known for progressive education policies, excellent learning outcomes (PISA, PIAAC) and high education level. Like Canada, it is also an officially bilingual country, so all education including full-time integration training is available in either Finnish or Swedish.  Free integration training (10 months) is provided for all unemployed migrants having a residence permit.

The projects at the University of Jyväskylä focus on the gaps experienced by

  • asylum seekers having a limited access to language and literacy education in reception centres

  • illiterate migrants who face real challenges in the information society where vocational education is the minimum expected from job-seekers

  • highly educated migrants struggling to find employment in their own field in Finland.

Don’t Sugar Coat Rape. Intercultural Approaches to Teaching Trauma, Atrocity and Genocide

Rohini Bannerjee (SMU)

This poster will highlight some of the intercultural pedagogical practices used both in and out of the Saint Mary’s University classroom to discuss and critique the works of well-known Francophone Mauritian writers, including Ananda Devi, Natacha Appanah and Shenaz Patel. We will discuss how teaching, via fiction, difficult topics such as indentureship, slavery, forced displacement, exile, and rape, creates better intercultural competence for both our Canadian and international students. We will underline how these challenging and sometime uncomfortable conversations offer students a more authentic and intercultural understanding of the complexities that make up the Francophone world.

An exploration into how engagement with Multi-Cultural Food Learning Activities (MFLA) influences social integration of newcomers into Nova Scotia

Jennifer Guy (MSVU)

Multi-Cultural Food Learning Activities (MFLAs) are learning experiences in which people from different cultural backgrounds engage in preparation, tasting, and sharing of new and familiar foods. Understanding how MFLAs support meaningful adult learning is important as migration and diversity are increasingly shaping our Canadian population.

Nova Scotia, like other provinces in Canada, is seeing a rise in immigration. While some newcomers to Canada experience racism and food insecurity, a variety of grassroots (community potlucks, cooking classes etc.) as well as government led initiatives (NS China Engagement strategy, Engage NS, Halifax Partnership, Immigrant Services Association of NS, My Halifax Experience etc.) take place across the province aimed at making newcomers feel “welcome” to Nova Scotia.

My experiences as a dietitian and post-secondary educator who uses MFLAs with university students has demonstrated to me that MLFAs can bring people from different backgrounds together in culturally inclusive and accessible learning spaces to enhance their higher education experience. As such, I wonder if similar beneficial learning from MFLAs occurs at the community and provincial level.

This presentation outlines my doctoral research which aims to illuminate how people are engaging with food learning activities to “produce knowledge across multiple divides, in ways that do not reflect or reinforce the interests, agenda and priorities of the more privileged groups” (Nagar, 2002, p. 182).

Bons objectifs et profondes lacunes: l’éducation des migrants en Finlande

Minna Suni (Jyväskylä U.)

Cette affiche présentera des éléments-clés de l’éducation des immigrants en Finlande et montrera des exemples de recherches et de développements récents en rapport avec les compétences en littératie et langagières des immigrants et l’accès au monde du travail.

La Finlande est connue pour ses politiques éducatives progressistes, ses excellents résultats d’apprentissage (PISA, PIAAC) et le niveau élevé de son système d’éducation. Comme le Canada, la Finlande est un pays officiellement bilingue. Par conséquent, toute l’éducation y compris les stages d’intégration à temps plein sont disponibles en finnois et en suédois. Ces stages d’intégration gratuits de 10 mois sont dispensés à tous les immigrants sans emploi qui ont un permis de résidence.

Les projets à l’Université de Jyväskylä ciblent les lacunes pour

  • les demandeurs d’asile qui ont un accès limité à l’enseignement de la littératie et de la langue dans les centres de réception

  • les immigrants illettrés qui font face à des défis réels dans les sociétés de l’information où la formation professionnelle est le niveau minimum d’éducation attendu des chercheurs d’emplois

  • les immigrants ayant fait de hautes études qui ont des difficultés à trouver des emplois dans leur domaine de compétence en Finlande.

Parlons du viol sans enrobage. Approche interculturelle au traumatisme.

Rohini Bannerjee (SMU)

Cette affiche portera sur les pratiques pédagogiques interculturelles utilisées dans et en dehors de la classe à l’Université Saint Mary’s pour une approche critique des œuvres d’écrivains mauriciens francophones connus tels que Ananda Devi, Natacha Appanah et Shenaz Patel. Nous discuterons de la façon dont l’enseignement de thématiques difficiles telles que la servitude, l’esclavage, les déplacements forcés, l’exil et le viol dans les œuvres de fiction améliore les compétences interculturelles des étudiants canadiens et internationaux. Nous soulignerons la façon dont ces conversations difficiles et parfois inconfortables permettent aux étudiants d’avoir une compréhension interculturelle plus authentique des complexités qui composent le monde francophone.

Exploration de la façon dont l’engagement dans les activités d’apprentissage sur la nourriture multi-ethnique (MFLA) influence l’intégration sociale des nouveaux arrivants en Nouvelle-Écosse.

Jennifer Guy (MSVU)

Les activités d’apprentissage sur la nourriture multi-ethnique (MFLA) sont des expériences d’apprentissage au cours desquelles des individus de différentes cultures participent à la préparation, à la dégustation et au partage de nourritures nouvelles ou familières. Comprendre la façon dont ces activités soutiennent l’apprentissage des adultes est important dans le contexte de la diversification culturelle de la population canadienne.

L’immigration augmente en Nouvelle-Écosse comme dans d’autres provinces au Canada. Alors que certains nouveaux arrivants au Canada font face au racisme et à l’insécurité alimentaire, une variété d’activités communautaires (les potluck communautaires, les cours de cuisine, etc.) ainsi que des initiatives publiques

Mes expériences en qualité de diététicienne et éducatrice en contexte post-secondaire ayant utilisé MFLA avec des étudiants m’a montré que MFLA peut rassembler des individus venant de différents milieux dans des espaces d’apprentissage inclusifs et accessibles pour enrichir leur expérience éducative.

Cette présentation trace les contours de mon sujet de recherche doctorale dont l’objectif est de mettre en lumière la façon dont les gens s’engagent dans les activités d’apprentissage sur la nourriture pour « produire des savoirs qui transcendent des divisions multiples, de telles manières qu’elles ne reflètent ou ne renforcent pas les intérêts, un agenda politique et des priorités des groupes les plus privilégiés. » (Nagar, 2002, p.182)

Saint Mary's University, 923 Robie Street

Halifax, NS B3H 3C3 

Email: icst@smu.ca
Tel: 902-420-5810

Fax: 123-456-7890

  • White Facebook Icon

© 2018 by ICST Conference

Photos: Communications Nova Scotia, Immigration Francophone, Pier 21, Sobey School of Business