Roundtable 2 / Table ronde 2  

Réflexions autour du programme d’intervention élaboré suite à la fusillade à la Mosquée de Québec

 

Lucienne Martins Borges - Service d'aide psychologique spécialisée aux immigrants et réfugiés (SAPSIR)/CIUSSS de la Capitale Nationale (Universidade Federal de Santa Catarina (UFSC) – Brésil)

 

Stéphanie Arsenault (U. Laval)

 

Lucille Langlois Gestionnaire (CIUSSS de la Capitale-Nationale)

 

Jean-Bernard Pocreau (U. Laval)

L’évènement survenu à La Grande Mosquée de Québec comporte un caractère unique dans l'histoire du Québec. Il s'agissait d'une fusillade, perpétré par un Québécois natif, visant des citoyens de confession musulmane dans une ville comptant une faible présence de cette minorité religieuse (1%) et une proportion d'immigrants dans sa population peu élevée (5%). L'ampleur de la tragédie vécue par des dizaines de personnes endeuillées a requis la mise en place, par le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Capitale-Nationale (CIUSSS-CN), d'un programme d'intervention comportant des étapes et des objectifs distincts. Ce programme a mobilisé d'urgence les intervenants et les gestionnaires les plus qualifiées en intervention dans un contexte de diversité culturelle et de crise à Québec. Ce sont des intervenants œuvrant dans la cellule d’urgence du CIUSSS-CN, de la Clinique de santé pour réfugiés, du Service d'aide psychologique spécialisée aux immigrants et réfugiés (SAPSIR), ainsi que des intervenants issus d’autres programmes.

 

1 – Quelques apprentissages en intervention sociale exprimés par les intervenants impliqués

Résumé : La présentation suivante permettra de traduire les résultats d’une collecte de données réalisées auprès d’intervenants impliqués dans les deux premières phases d’intervention déployées par le Centre intégré universitaire de santé et services sociaux de la capitale nationale à la suite de la tragédie survenue à la Grande mosquée de Québec en janvier 2017. Nous insisterons particulièrement sur les apprentissages tirés de leur expérience par des intervenants et sur quelques pistes à proposer pour intervenir adéquatement dans des situations comparables.

 

2 – Collaboration intersectorielle dans l’élaboration d’un protocole d’intervention

Lors de cette présentation sera abordé les différentes phases d’intervention réalisées au cours des six mois qui ont suivi la fusillade survenue le 29 janvier 2017 à la Grande Mosquée de Québec. Lors de cette intervention en situation de crise, un protocole d’intervention fut mis en œuvre afin d’intervenir dans un contexte de crise interculturelle. Une collaboration intersectorielle fut priorisée afin d’offrir un soutien des plus efficaces dans un contexte d’intervention interculturel de crise.

 

3 - Les fonctions protectrices et préventives de l’intervention en situation de crise

Lors de cette intervention, il sera question d’implication du Service d'aide psychologique spécialisée aux immigrants et réfugiés (SAPSIR) dans l’organisation du programme d’intervention. Les fonctions protectrices d’une intervention rapide et continue basée sur une approche interculturelle, seront également abordées.

Reflections on the Intervention Program developed following the shooting at the Quebec Mosque

Lucienne Martins Borges - Service d'aide psychologique spécialisée aux immigrants et réfugiés (SAPSIR)/CIUSSS de la Capitale Nationale (Universidade Federal de Santa Catarina (UFSC) – Brésil)

 

Stéphanie Arsenault (U. Laval)

 

Lucille Langlois Gestionnaire (CIUSSS de la Capitale-Nationale)

 

Jean-Bernard Pocreau (U. Laval)

The event at the Grande Mosquée de Québec is unique to the history of Quebec. It was a shootout by a native Quebecer targeting citizens of Muslim faith in a city with a small presence of this religious minority (1%) and a low proportion of immigrants (5%). The magnitude of this tragedy experienced by dozens of bereaved people required the establishment, by the Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Capitale-Nationale (CIUSSS-CN), of an intervention program involving separate steps and objectives. This program mobilized urgently the most qualified stakeholders and managers in intervention in a context of cultural diversity and crisis in Quebec. They are stakeholders working in the CIUSSS-CN emergency unit, from the Refugee Health Clinic, the Immigrant and Refugee Specialized Psychological Assistance Service (SAPSIR), as well as stakeholders from other programs.

 

1 - Knowledge in social intervention expressed by the stakeholders involved

 

Summary: The following presentation will allow the translation of the results of a collection of data from stakeholders involved in the first two phases of intervention deployed by the CIUSSS-CN in the wake of the tragedy occurred at the Grande Mosquée de Québec in January 2017. We will particularly emphasize the knowledge gained from their experience as stakeholders and some proposed avenues to adequately operate in

comparable situations.

 

2 - Intersectoral collaboration in the development of an intervention protocol

 

During this presentation will be discussed the various phases of intervention during the six months following the shooting on January 29, 2017 at the Grande Mosquée de Québec. During the intervention in this crisis situation, an intervention protocol was implemented in order to intervene in a context of intercultural crisis. Intersectoral collaboration was prioritized to provide the most effective support in a context of intercultural crisis intervention.

 

3 - Protective and preventive functions of intervention in a crisis situation

 

During this intervention, SAPSIR will need to be involved in the organization of the intervention program. The protective functions of a quick and continuous intervention based on an intercultural approach will also be addressed.

Saint Mary's University, 923 Robie Street

Halifax, NS B3H 3C3 

Email: icst@smu.ca
Tel: 902-420-5810

Fax: 123-456-7890

  • White Facebook Icon

© 2018 by ICST Conference

Photos: Communications Nova Scotia, Immigration Francophone, Pier 21, Sobey School of Business